Séries Gores

Hollywood vient de perdre une de ces plus belles plumes noires.  Joe Gores est décédé à l’age de 79 ans.

Cet ancien détective reconverti en écrivain fut  maintes fois récompenser pour ces ouvrages dans la plus grande tradition du film noir.

Son livre Spade & Archer est une préquelle hommage au Faucon Maltais

Il fut aussi un scénariste pour diverses séries télé (Kojak, Magnum, Remington steel,…)

Son livre  Hammet fut adapté au cinéma par Wim Wenders en petite partie.

Suite à une incompatibilité d’humeur entre le réalisateur et Coppola, producteur du film, Wenders claqua la porte des studios Zoetrope.

Coppola retourna en grande partie le film mais laissa le nom de Wenders au générique.

 

 

Watchmen – Les Gardiens

Watchmen Les gardiens

Adaptation du célèbre roman graphique de Alan Moore et Dave Gibbons, Watchmen profite certainement de l’engouement actuel des films de super-héros pour (re)sortir des cartons des scénaristes en mal d’inspiration. Quelques grosses pointures (Terry Gilliam, Darren Aronofsky,…) ont été pressenties durant ces quinze dernières années pour adapter ce roman à l’écran et c’est finalement Zack Snyder (réalisateur de 300) qui mènera à bien l’entreprise jugée par certains comme impossible.

Pourtant le résultat tient toutes ses promesses: loin des débauches de scènes d’action dont le genre est coutumier, Watchmen se veut plus posé et jette un regard nostalgique et humain sur les super-héros. Débarrassé de ce manichéisme plombant  inhérent au genre, le film sacrifie la surdose d’adrénaline à une approche psychologique des personnages plus fouillée.

Au-delà de ses indéniables qualités visuelles, tout l’attrait du film réside dans sa fidélité au roman. En gardant toute la noirceur et le fatalisme de l’histoire originale, le réalisateur offre une vision singulière de ces hommes en costumes et – très modestement – arrive à questionner tout un chacun sur les responsabilités qui nous incombent. Une étonnante réussite.

WATCHMEN-LES GARDIENS

Zack SNYDER

VO AN st.FR. Durée :162′.
PARAMOUNT, 2009, Etats-Unis.

M.A