Publié le

Boy A

Jack sort de prison alors qu’il y a passé toute son adolescence. Enfant, il a tué une jeune fille; un fait divers tragique qui a marqué l’Angleterre. Une chance s’offre à lui, celle d’un nouveau départ, celle d’une nouvelle vie. Mais il doit changer de nom et se créer un passé « respectable ». Un assistant social l’accompagne, Terry. Il lui trouve une maison, un travail. Mais Jack a l’impression de tricher, de mentir car il ne peut révéler à ses collègues ou amis, et à la fille dont il tombe amoureux, la vraie nature de son passé…

Librement inspiré d’un fait divers tragique, Boy A aborde le thème très difficile de la rédemption, le pardon des autres mais aussi à soi-même,  sans tomber dans le pathologique et dans le bon sentiment à deux sous.

John Crowley aborde aussi un autre thème casse-gueule, celui de  l’environnement  familial et de son influence sur le comportement.

Ce film est une réussite tant au point de vue visuel, narratif et  émotionnel.

BOY A

John CROWLEY

VO AN st.FR. Durée :100′.
HOME SCREEN, 2007, Grande-Bretagne.

Thierry Moutoy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s