Publié le

La soif du mal

La logique commerciale a ses raisons que la raison (du cinéphile) ignore.

soifdumal02ws4

Il y a peu, j’ai découvert que la soif du mal, l’un des chefs-d’œuvre d’Orson Welles, avait été réédité en DVD. Le cœur s’emballe, les neurones rescapés s’agitent avec peu de discipline et le portefeuille pousse un ouf de soulagement en découvrant la somme modique de la galette. Alors que le logo Universal apparaît sur l’écran, les souvenirs refont surface en pagaille, les yeux s’illuminent et… les sourcils se froncent soudain. Quelque chose ne va pas. Le plan-séquence d’ouverture est bien le même. A première vue tout du moins. Pourtant j’ai l’impression étrange de regarder un autre film que celui que j’ai connu alors. Même si les cheveux se font plus discret, je ne pense pas que soit du à une sénilité précoce…

Soudain tout s’éclaire et l’euphorie des premiers instants fait place à la dure réalité: on nous prend vraiment pour des cons !

Je m’explique: alors que Welles avait tourné son film avec une pellicule 1.37 (çàd un format presque carré), l’image rendue par le DVD est au format 16/9. Petite explication pour ceux qui ne seraient pas familier des formats de diffusion: les pellicules au ration 1.37 donnant une image plus carrée, lors de la projection sur un écran « moderne » (comprenez 16/9) deux bandes noires devraient logiquement apparaître à la gauche et à la droite de l’image. Le problème c’est que c’est pas joli. Et pourquoi avoir acheté un téléviseur 16/9 si c’est pour ne pas remplir l’entièreté de l’écran ? C’est ce qu’on du penser les responsables de cette édition. Logique quand tu nous tiens… Et donc pour profiter pleinement de l’écran rectangulaire, deux possibilités s’offraient à eux: étirer l’image en espérant que monsieur tout-le-monde ne remarque pas les visages passablement déformés des acteurs ou alors couper l’image un peu au dessus et un peu en dessous. Et c’est là que l’on crie au génie !!! Car en réduisant la taille de l’image, on arrive tout de même à remplir l’écran de télévision. Si c’est pas magique ça. Je m’attendais à voir dans les bonus un assemblage de ses bouts perdus de pellicules, mais non. Tant pis.

Trêve de plaisanterie. Contrairement à ce que pourraient en penser certains décisionnaires d’Universal, si le film a été tourné sous ce format ce n’était pas pour des contingences pratiques mais bien artistiques. En effet, en couplant ce format avec des focales courtes, Welles obtenait des plans légèrement déformés qui rendaient à merveille un certain sentiment d’angoisse. Couplés à des prises de vue en plongée et contre-plongée, ils ont imposé le film comme un modèle du genre.

Il faut bien le reconnaître, au delà de la déception première due au charcutage d’infâmes clampins, la soif du mal reste un chef d’œuvre absolu. D’un modeste scénario de série B, Welles arrive à tirer le meilleur et à imposer son génie au métrage. Utilisant à merveille les plans-séquences et les mouvements de caméra, le réalisateur/acteur/scénariste impose cette dualité évidente entre la fluidité de se mise en scène et l’âpreté du scénario. Sa silhouette bouffie et claudicante hante chaque plan et distille un curieux parfum de cauchemar…

Cette édition DVD présente le film monté « tel qu’ Orson Welles l’a imaginé ». Lors du prémontage du film, les dirigeants d’Universal avaient demandé à ce que d’autres séquences soient tournées par un autre réalisateur et incorporées au film de Welles. Celui-ci envoya alors un courrier de plusieurs dizaines de pages aux studios afin de les convaincre de la nécessité du plan de montage original. C’est sur base de ce mini-manifeste que le film présenté ici à été remonté. S’il est difficile de juger du bien fondé de cette manœuvre, on aurait par contre voulu pouvoir bénéficier des deux versions… Ce sera peut-être pour la prochaine édition, qui sait.

MA

Orson WELLES : « la Soif du mal »

(USA, 1958)

VS0907

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s