Publié le

The Visitor

thevisitor

Professeur d’économie au train de vie monotone, Walter Vale traîne son ennui en comblant comme il le peut le vide de son existence. Celle-ci va connaître un tournant inattendu lorsqu’il trouvera dans son appartement un couple de jeunes immigrés.

Thomas McCarthy (à qui l’on doit déjà le méconnu et pourtant très réussi Station agent) traite ici d’un sujet sensible et délicat, à savoir la problématique des immigrants illégaux. Sans verser dans la sensiblerie de bas étage, il témoigne d’un réel attachement envers ses personnages qui, chacun à leur manière, cherchent un peu d’espace vital, un lieu d’expression. Si le sujet est assez grave, le ton est plutôt chaloupé, oscillant entre fable urbaine et drame social. Le film se veut assez pudique et simple, ne cherchant jamais la larme facile ni l’attaque socio-politique frontale. A l’instar de son opus précédent, il préfère nous présenter des personnages normaux/simples, des «monsieur-tout-le-monde» en proie aux problèmes d’un quotidien qu’ils n’ont pas toujours choisi.

The visitor

Thomas MCCARTHY

VO AN st.FR. Durée :105′.
IMAGINE FILM DISTRIBUTION, 2007, Etats-Unis.

M.A

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s